Gestion de l'information - Cluster sécurité alimentaire NOA | Kinshasa | DRC(178281) REPUBLICATION At World Food Programme - Humanitarian Jobs

Gestion de l’information – Cluster sécurité alimentaire NOA | Kinshasa | DRC(178281) REPUBLICATION At World Food Programme


Les personnes en situation d’handicap physique et les femmes qualifiées sont fortement encouragées à postuler.

Le PAM célèbre et embrasse la diversité.

Attachés au principe de l’égalité des chances pour tous ses employés, nous encourageons les candidats qualifiés à postuler indépendamment de la race, de la couleur, de la nationalité, de l’origine ethnique ou sociale, de l’information génétique, du sexe, de l’identité de genre et/ou de l’expression de genre, orientation sexuelle, religion ou croyance, séropositivité, handicap.

A PROPOS DU PAM

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies est la plus grande agence humanitaire au monde qui lutte contre la faim. La mission du PAM est d’aider le monde à atteindre l’objectif Faim Zéro dans nos vies. Chaque jour, le PAM travaille dans le monde entier pour s’assurer qu’aucun enfant ne se couche le ventre vide et que les plus pauvres et les plus vulnérables, en particulier les femmes et les enfants, puissent avoir accès aux aliments nutritifs dont ils ont besoin.

CONTEXTE ET JUSTIFICATION DU POSTE:

En plus des crises et chocs climatiques qui affecte les populations de République Démocratique du Congo, le pays traverse une crise politico-sécuritaire qui continue de provoquer une forte détérioration de la situation de sécurité alimentaire et nutritionnelle nécessitant une assistance humanitaire et un renforcement des moyens d’existence conséquents Il estimé plus de 27 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire et nutritionnelle pour l’année 2022 (source : IPC – 20ème cycle).

L’évolution de cette crise nécessite un suivi et une analyse réguliers de la situation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Face au volume de travail que demande ce suivi aux niveaux national/régionale et l’importance de telles données centralisées pour la gestion opérationnelle et stratégique du secteur de la Sécurité Alimentaire, il est crucial de garantir une mise à jour régulière des données, de fournir des preuves solides aux acteurs du secteur et d’entretenir des relations durables avec les organisations pourvoyeuses d’informations. Ce consensus autour de l’analyse de la situation est essentiel pour permettre la mobilisation des ressources, une coordination opérationnelle de la réponse efficace et une couverture optimale des besoins là où ils sont les plus pressants.

Les activités proposées visent à atteindre l’objectif 4 du plan de réponse humanitaire qui cherche à renforcer l’efficacité, la rapidité et la redevabilité de l’action humanitaire. En vue d’améliorer la coordination humanitaire, une nouvelle architecture a été mise en place en ce mois de février 2022 afin d’assurer une réponse cohérente et adaptée aux situations d’urgence. La pluralité des acteurs humanitaires existants en RDC rend complexe les mécanismes de coordination et la recherche de synergie et d’efficacité reste un défi que seul une bonne gestion de l’information rendra possible.

Pour soutenir cette activité cruciale au niveau des hubs régionaux et la coordination nationale pour le compte du secteur de la Sécurité Alimentaire, le Cluster Sécurité Alimentaire (CSA) en RDC recherche un(e) administrateur(trice) national en charge du programme (gestion de l’information – Cluster Sécurité Alimentaire) pour accompagner l’équipe du Cluster Sécurité Alimentaire. Le ou la titulaire du poste aura pour mission principale de renforcer les capacités de l’équipe nationale en gestion de l’information afin de permettre leur autonomisation.

PRINCIPALES FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS (liste indicative et non exhaustive) :

L’administrateur (trice) national en charge du programme (gestion de l’information – Cluster Sécurité Alimentaire) remplit une fonction essentielle, celle de collecter, analyser et partager les informations indispensables au Cluster Sécurité Alimentaire et à l’ensemble des acteurs du secteur Sécurité Alimentaire pour orienter pertinemment leurs stratégies sur des faits avérés notamment :

  • Le suivi de la réponse et de la situation des personnes assistées et non assistées, basé sur les données collectées auprès des partenaires ;
  • L’analyse des besoins des populations affectées ;
  • La définition de priorités fondée sur des critères définis en matière de sécurité alimentaire;
  • La cartographie des lieux qui requièrent la présence d’acteurs en sécurité alimentaire et la mesure dans laquelle celle-ci est nécessaire ;
  • Les principales défaillances et lacunes à combler en termes de besoins et d’activités ;
  • Les disponibilités et lacunes en ressources humaines, matérielles et financières pour faire face aux besoins identifiés comme étant prioritaires.

À tous ces titres, L’administrateur (trice) national en charge du programme (gestion de l’information – Cluster Sécurité Alimentaire) est un soutien essentiel au Cluster Sécurité Alimentaire, aux agences lead (PAM et FAO) et aux partenaires du cluster, en fournissant toutes les informations nécessaires pour guider la réponse aux besoins et la définition des programmes d’intervention au niveau national et régionale.

Le ou la titulaire du poste viendra en appui direct au coordinateur pour renforcer prioritairement les activités au niveau national :

  • La formation et renforcement de capacité des équipes IM et les partenaires du cluster
  • Le suivi & analyse de la situation en Sécurité alimentaire et nutrition (SAN), à partir des données secondaires disponibles et via l’organisation de la collecte de nouvelles données selon les besoins,
  • Le suivi de la mise en œuvre du plan national de réponse, notamment à travers l’appui et le renforcement des capacités des acteurs du cluster,
  • L’analyse de la réponse humanitaire et des gaps (à travers l’analyse de la matrice 5W)
  • La production d’outils d’information et communication (bulletins, dashboards, etc.)
  • L’appui apporté par le/la chargé(e) de la gestion de l’information s’insère dans les tâches générales du cluster détaillées ci-après et peut être amené à s’étendre sur certaines de ces tâches selon les besoins.
  • La conception d’outils et de solution techniques pour faciliter l’analyse des données et une meilleure planification des interventions en sécurité alimentaire dans le pays

Il ou elle assumera les responsabilités générales suivantes :

  1. Gérer, améliorer (au besoin) et analyser la base de données 5W (Qui fait quoi-où-quand-comment) et développer ses produits dérivés, notamment des cartes géographiques et tableaux de bord interactifs ;
  2. Recueillir proactivement auprès des autres clusters, organisations et acteurs, les informations nécessaires à l’analyse de la situation, des besoins, de la réponse et des gaps
  3. Organiser et gérer les données primaires et secondaires sur la situation de la sécurité alimentaire, et en faire une analyse consolidée et approfondie pour les présenter de manière synthétique aux partenaires du cluster ;
  4. Collecter et analyser les données sur les ressources disponibles et manquantes pour la réponse humanitaire (financières, matérielles ou humaines) ;
  5. Développer les services et produits IM (Information Management) qui permettront d’orienter les mécanismes décisionnels, en utilisant les méthodes de diffusion de l’information qui conviennent à chaque public cible ;
  6. Former et renforcer les capacités des partenaires du cluster en matière de gestion de l’information et d’analyse de la sécurité alimentaire, et les sous-clusters régionaux (déplacements ponctuels sur le terrain, selon les conditions sécuritaires)
  7. Appuyer l’organisation des réunions de coordination du cluster, participer à l’animation des points liés aux questions IM et contribuer à l’élaboration des comptes rendus des réunions ;
  8. Encadrer et accompagnement de développement du département de gestion d’information au niveau des régions, afin d’améliorer les flux de communication et la qualité des informations rapportées sur les terrains d’interventions ;
  9. Appuyer l’organisation et la conduite d’évaluations sectorielles et multisectorielles, selon les besoins d’information et en lien avec OCHA ;
  10. Assurer la liaison et le partage d’information avec OCHA et les IM des autres clusters (à travers l’IM Working Group) et recueillir auprès des autres clusters les informations se rapportant aux interventions en sécurité alimentaire en vue d’une meilleure intégration multisectorielle des réponses ;
  11. Créer et gérer l’annuaire des partenaires et interlocuteurs en sécurité alimentaire (acteurs humanitaires et de développement), notamment à travers la mise à jour constante de la liste de contacts et de la carte de présence opérationnelle ;
  12. Répondre et appuyer efficacement à toute demande d’information/ d’appui de la part des clusters régionaux et des partenaires du cluster ;
  13. Capitaliser et vulgariser les procédures du département IM afin de pérenniser la mise en place du système de gestion d’information
  14. Assurer la liaison avec le « global Food Security Cluster » et se tenir informé des évolutions outils et bonnes pratiques en matière de gestion de l’information.

QUALIFICATIONS ET EXPERIENCE REQUISES:

Formation:

Diplôme universitaire supérieur (Master ou équivalent) en sécurité alimentaire, agriculture, géographie, affaires humanitaires, sciences politiques, technologie de l’information, systèmes d’information, ingénierie ou communication ; ou diplôme universitaire de premier cycle (Licence et équivalent) avec des années supplémentaires d’expérience de travail connexe et/ ou des formations.

Experience souhaitée:

  • Un (1) an d’expérience professionnelle postuniversitaire pertinente à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés dans les domaines concernés.
  • Cinq (5) ans ou plus d’expérience professionnelle dans le domaine de l’intervention humanitaire, y compris une expérience pertinente dans les opérations d’urgence, en particulier dans le secteur de la sécurité alimentaire ou de la gestion de l’information.
  • Expérience de soutien à l’effort de coordination humanitaire dans les situations d’urgence à grand échelle ou dans les clusters.
  • Expérience de travail en collaboration avec un large éventail d’acteurs humanitaires, y compris les gouvernements, les ONG, les agences des Nations Unies, la société civile, etc.

Connaissances et compétences:

  • Solides connaissances des tableurs et bases de données (MS Excel et MS Access) ou d’autres bases de données.
  • Aptitude à présenter des informations sous forme de tableaux, graphiques et diagrammes compréhensibles par tous.
  • Compréhension des tirages cartographiques SIG et aptitude à recueillir et organiser les données nécessaires à les produire, éventuellement par d’autres personnes.
  • Maîtrise des logiciels SIG (ArcGIS, QGIS de préférence ou d’un autre logiciel de cartographie) et PowerBi .
  • Capacités managériales et accompagnement d’équipe.
  • Capacité d’entrer en liaison et de communiquer avec des catégories variées d’interlocuteurs et d’organisations, et de servir d’intermédiaire entre les décideurs de la sécurité alimentaire et les collaborateurs techniques et opérationnels.
  • Capacité à transmettre les informations sous une forme synthétique et aisément compréhensible par un public large et varié, en utilisant les modes de communication adaptés (bulletins, notes de synthèse, supports cartographiques, tableaux, diagrammes, etc.).
  • Capacité à coordonner le département de gestion de l’information du cluster dans tout le pays, afin de renforcer la cohérence des flux d’informations et analyses régionales et nationale.

Autres compétences techniques souhaitables :

  • Maîtrise des diagnostics, des analyses, du suivi et des évaluations sectorielles et intersectorielles.
  • Connaissance de la technologie de l’information et du réseautage.
  • Expérience du web design et de la programmation informatique.
  • Connaissance de R, Visual Basic/ Power Query.
  • Volonté et capacité de travailler dans des environnements difficiles et des conditions souvent éprouvantes et critiques.
  • Capacité à travailler dans un milieu multiculturel.
  • Compréhension de travailler dans la coordination humanitaire.
  • Très bonne communication externe notamment dans le développement des relations partenariales.

Connaissances linguistiques:

  • Maitrise (Niveau C) du Français à l’oral comme à l’écrit
  • Connaissance de l’Anglais (Niveau B).

How to apply

Les candidat.e.s intéressé.e.s par le poste peuvent soumettre leurs candidatures en cliquant sur le lien suivant : ICI

DATE LIMITE DE DEPOT DES CANDIDATURES : 27 Novembre 2022

Ref.: VA 178281

Veuillez noter que les seuls documents que vous devez soumettre en ce moment sont votre CV et votre lettre de motivation. Des documents supplémentaires tels que des passeports, des lettres de recommandation, des certificats universitaires, etc. peuvent potentiellement être demandés à l’avenir.

Pour les candidats qui éprouvent des difficultés à accéder à la plateforme de recrutement électronique du PAM et qui nécessite un soutien pour postuler, veuillez nous contacter à l’adresse e-mail suivante : [email protected] en indiquant le numéro de l’avis de vacance en objet.

Toutes les décisions en matière d’emploi sont prises en fonction des besoins organisationnels, des exigences du poste, du mérite et des qualifications individuelles. Le PAM s’engage à offrir un environnement de travail inclusif exempt d’exploitation et d’abus sexuels, de toute forme de discrimination, de tout type de harcèlement, de harcèlement sexuel et d’abus de pouvoir. Par conséquent, tous les candidats sélectionnés feront l’objet d’une vérification rigoureuse des références et des antécédents.

Aucune nomination en vertu d’un contrat quelconque ne sera offerte aux membres du Comité consultatif des Nations Unies sur les questions administratives et budgétaires (ACABQ), de la Commission internationale de la fonction publique (ICSC), du Comité des finances de la FAO, de l’auditeur externe du PAM, du Comité de vérification du PAM, de l’Unité conjointe d’inspection (JIU) et d’autres organismes similaires au sein du système des Nations Unies ayant des responsabilités de supervision du PAM, tant pendant leur service qu’au cours des trois années suivant sa cessation.

-->